Comment construire un abri de jardin à toit plat et monopente ?

0

Pour placer les outils destinés à entretenir un jardin, un abri de jardin reste le plus adéquat. En pratique, l’abri de jardin est à toit plat et monopente, les matériaux de jardinage seront bien protégés face aux intempéries comme la pluie ou le vent, les soins à faire seront également limités. De plus, la construction des abris de jardin à toit plat et monopente garantit une économie monétaire. On peut très bien construire un abri de jardin à toit plat et monopente en suivant les bonnes pratiques citées ci-dessous.

Les outils à utiliser :

    Pour construire un abri de jardin à toit plat et monopente, on aura besoin des outils suivants :

  • Des papiers et un crayon qui serviront à dresser le plan de l’abri. Ils seront également utiles en tant que brouillon et pour prendre les notes importantes.
  • Une pelle qui sera utile pour creuser la terre où l’abri de jardin doit se placer.
  • Les clous qui joueront le rôle de fixateur entre les divers matériaux à utiliser. On aura besoin de clous à tête plate, de vis et de tirefond.
  • Un marteau, une perceuse et une visseuse qui serviront pour les trois types de clous.
  • Un tasseau et des platines de fixation pour le soutien de l’abri de jardin.
  • Un mètre ruban pour les éventuelles mesures à prendre.
  • Une fausse équerre pour mesurer les angles variables.
  • Des chevrons et des poteaux en bois pour la construction elle-même.
  • Du béton pour la fondation.
  • Une règle et un seau de maçon, une clé à pipe, un niveau à bulle et une scie.

abri de jardin monopente

Les programmations et les plans à faire

Avant d’entamer la construction de l’abri de jardin, la première chose à faire reste les programmations et les plans. Tout d’abord, on devra s’informer auprès de la mairie pour les conjecturales autorisations à prendre : la déclaration du projet, le permis de construire, etc. Normalement, si l’abri possède mois de 5 min 2 s, aucune permission n’est nécessaire. Il ne faut pas non plus oublier de se reporter au plan d’urbanisme dans le cas où d’autres règlementations seront requises. Ensuite, on devra choisir dans la localisation de l’abri de jardin, ainsi que sa taille en général. Enfin, on prendra en compte le les recettes et dépenses nécessaires pour la construction de l’abri. Pour cela, on devra établir un devis en évaluant les prix de matériaux, etc.

Élaborer le schéma de l’abri de jardin

Un abri de jardin à toit plat et monopente doit être calculé en avance pour ne pas gaspiller des matériaux et de l’énergie. Dans ce cas, on devra prendre les papiers et le crayon et commencer à élaborer le schéma de l’abri du jardin. Ce schéma doit prendre en compte des mesures précises qu’on estimera plus tard avec le mètre ruban. Pour plus de facilité, il est recommandé de prendre des mesures adaptées à la taille du toit plat. En second lieu, on devra dessiner différents plans de l’abri : le plan de dessus, le plan incliné, le plan en relief, etc. On effectue ensuite des calculs concernant la superposition des plaques : de 20 à 30 cm pour le vitrage, et une intersection de lacets pour les recouvrir les murs, qui dépend de la forme des planches. On notera également dans le papier que le toit doit contenir une pente pour que l’eau de pluie puisse passer sans entrer à l’intérieur de l’abri. L’angle doit être penché vers une direction éloignée de la porte et également, des demeures avoisinantes. En dernier lieu, on relèvera qu’une plaque se maintiendra sur deux poteaux. Dans le cas de la toiture, il faudra prévoir un intervalle maximal de 1,39 m.

Edifier les fondations

Une fois que le projet a été planifié en théorie, on devra maintenant passer à la construction et la première chose à édifier demeure les fondations de l’abri de jardin. Au premier abord, on examinera si le sol destiné à accueillir l’abri a le même niveau en tout point. Si ce n’est pas le cas, il faut le rendre uni ou procéder à différentes mesures de creusements. On mesure ensuite le quadrilatère adapté à l’abri, puis on creuse à chaque angle droit. Après avoir obtenu quatre trous, on continue de creuser dans le milieu des deux brèches. Pour le coin réservé à la porte, on devra creuser deux trous. En fin de compte, on peut compter 9 ouvertures. Par la suite, on fabrique du béton dans le seau de maçon, qu’on met dans chaque trou. Il va falloir connaître la quantité de béton nécessaire pour chaque trou. Aussitôt que les bétons ont été placés, on devra y enfouir délicatement les platines de fixation. Toutes les platines doivent être sur une même hauteur, la règle de maçon permettra de vérifier cette hauteur.

Réaliser les différentes structurations

La prochaine étape de la construction de l’abri de jardin à toit et monopente consiste à l’établissement des différentes structurations. De ce fait, on devra mettre des poteaux sur les 4 coins principaux qui forment le quadrilatère et commençant par les plus hauts aux plus bas. Il va falloir s’assurer que les poteaux du haut aient la même hauteur tout comme ceux du bas. On insérera ensuite un poteau ayant une longueur adaptée à la liaison du poteau du haut avec celui du bas, généralement une longueur entre les deux. Quand tous les poteaux seront fixés, on devra opérer à la mise en place des poutres, qu’on penchera sur chaque bord du poteau. Ensuivant, on arrangera des entretoises sur chaque poutre. À l’échelon des deux poteaux du bas et des poteaux du haut, on posera un chevron sur la poutre déjà inclinée. Le niveau à bulle pourra justement analyser si le chevron est bien égal. Enfin, il faut immobiliser les épars par des clous. Pour procéder à l’armature, on devra joindre un autre chevron entre celui du haut et du bas, ainsi on pourra diminuer la distance entre les planches. Il est préférable que le nouveau chevron soit placé perpendiculairement et touchant, le poteau du milieu, pour que la toiture soit bien ferme.

Effectuer le cloisonnement

L’abri de jardin à toit plat et monopente a déjà pris forme et il ne lui manque que le mur, la porte et le toit. À propos du mur, il faut se décider pour des plaques en tôle ou des plaques en bois, mais la mise en place reste à peu près la même. Effectivement, on devra placer deux couches de plaques, la première servira de mur intérieur et qui sera en horizontal tandis que la seconde servira pour l’extérieur et se mettra en vertical. Le premier mur à placer reste celui de l’intérieur. Pour cela, on devra prendre une plaque proportionnelle à la distance des deux poteaux. Si la plaque est trop grande, on peut prendre une scie et la couper. Il suffit ensuite de fixer cette plaque entre les deux poteaux à l’aide d’une perceuse et des clous, qui doivent être des tirefonds. Il faudra également les fixer par le haut pour que la plaque reste bien immobile. On devra ensuite réaliser le même mouvement pour tous les espaces encore vides de l’abri de jardin, du bas en haut. Après que les murs de l’intérieur aient tous été placés d’une main ferme, la prochaine opération consistera à la disposition des murs de l’extérieur, en vertical. La procédure reste la même, mais cette fois-ci, les plaques seront posées en vertical, d’une distance égale à la toiture jusqu’au sol. On devra également apposer les murs en extérieur avec ceux de l’intérieur. Ce second mur a pour but de consolider l’abri de jardin. Il faudra tout de même faire attention à ne pas oublier l’espace dédié à la porte et à y mettre une plaque.

Mettre le toit et la porte en place

La dernière phase se composera de la mise en place du toit ainsi que de la porte. Le toit devra être plat et monopente. Par conséquent, la disposition du toit commencera par le bas. Le toit devra avoir une taille plus supérieure à l’armature, au niveau des extrémités. On prendra ensuite de longs tirefonds pour maintenir le toit sur l’abri. La prochaine plaque de toit devra être posée de la même façon, toujours en possédant des extrémités plus large. Quand les toits du bas ont été placés, on montera progressivement vers le haut par la même méthode. Les extrémités du toit du haut ne devraient pas se répandre à l’entrée, orthogonalement à la porte, mais de préférence lorsqu’il touche le toit du bas. En général, les extrémités devraient mesurer de 10 à 20 cm de plus par rapport aux côtés droits de l’abri et de 15 à 20 cm de plus par rapport aux côtés latitudinaux. Pour la porte, il faudra réserver un espace approprié aux matériaux qui vont se placer à l’intérieur de l’abri. La porte sera fixée à l’aide de tirefonds sur un seul côté, l’autre servant d’ouverture.

Si vous souhaitez en savoir davantage sur les abris de jardin, outillage et mobilier, n’hésitez pas à venir consulter le site plantes-et-jardins.com

Share.

About Author

Comments are closed.

Powered by themekiller.com