Interdiction du chauffage au fioul : à quel type de transition les Français doivent-ils s’attendre ?

Chaudiere au fioul

C’est officiel, il sera interdit d’installer une chaudière au fioul neuve dans un logement à partir du 1er janvier 2022. Pour les 3,5 millions français qui se chauffent avec cette méthode économique, c’est une douche froide. Alors, tout le monde s’interroge : quel type de transition sera mise en place et comment se déroulera-t-elle ?

Une nécessité écologique

Si le gouvernement s’attaque aux chaudières à fioul, ce n’est pas de gaieté de cœur. Les bâtiments représentent près de 20 % des gaz à effets. Les chaudières au fioul sont particulièrement polluantes et l’État souhaite s’y attaquer depuis longtemps. Certains y voient néanmoins de la lâcheté, car les bâtiments les plus polluants sont les bureaux. Or, ils ne seront pas concernés par la mesure. Seuls les Français les plus pauvres le seront.

A voir aussi : Zoom sur le radiateur sèche-serviette et ses atouts

Néanmoins, il ne faut pas oublier que des solutions de chauffage écologique et économique existent désormais. Elles sont très accessibles et très largement financées par l’État. Il en va de même pour les travaux d’isolation qui permettent de consommer beaucoup moins d’énergie pour se chauffer toujours mieux.

Une interdiction qui démarre dès le 1er juillet 2021

À partir du 1er janvier 2022, les propriétaires d’une chaudière à fioul ne pourront plus la remplacer par un modèle neuf. Ils pourront la réparer, évidemment, mais pas la changer. Pour avoir une nouvelle chaudière, ils devront passer au gaz ou aux granulés de bois. L’objectif est de supprimer la quasi-totalité des chaudières au fioul d’ici 2028.

A lire également : Le chauffage au bois, bon ou mauvais choix?

Pour y arriver le plus rapidement possible, l’interdiction d’installer une chaudière au fioul dans un logement neuf démarrera avec six mois d’avance. Ainsi, dès le 1er juillet 2021, les maisons et les immeubles neufs ne pourront pas installer de chaudière de ce type.

Une chaudière au fioul n’est pas vraiment économique

La ministre du Logement a récemment pris la parole à ce sujet. Elle en a profité pour rappeler que certaines exceptions viendront adapter la mesure aux cas particuliers. Si votre logement n’a pas accès au réseau de gaz ou que l’électricité est insuffisante, l’installation d’une chaudière au fioul sera toujours possible.

Elle a également rappelé que la chaudière au fioul, bien qu’utilisé majoritairement par les Français les plus pauvres dans les campagnes, n’est pas une solution économique. Elle coûterait environ 1 500 € par an neuve et plus 3 000 € après 10 ans d’utilisation. Le chauffage électrique ou une chaudière à granulés sont des solutions beaucoup plus modernes et bien moins coûteuses.

Bricotronique

Le bricolage aussi bien pour les professionnels que pour les bricoleurs du dimanche, c’est ici. Vous y trouverez de nombreux conseils et astuces pour aménager votre maison. N’hésitez pas à nous contacter ici.

— VERIRL —